Magie

Magie

Bien que les humains aient développé au fil du temps leurs propres croyances et cultures, les forces mystiques restent beaucoup mieux maîtrisées par les nains. Ceux-ci utilisent la magie depuis des temps immémoriaux, quelle que soit sa forme, et ont appris à se méfier des dangers inhérents à son utilisation. L’utilisation des forces mystiques (magie, techno-magie ou énergie divine) est régie de main de fer par les Gardiens du savoir et les Arcanautes nains.

Les humains sont soumis aux mêmes règles que les nains et autres races pratiquant les arts mystiques. D’une manière générale, certains usages de la magie sont tout simplement interdites.

Le principal usage qui est formellement interdit est la Nécromancie. Cette forme de magie permettait dans son expression originelle de rescussiter les morts, de parler aux morts, de manipuler les morts ou de soigner les morts comme les vivants. Les nains ont décidé d’interdire cette forme de magie quand ils ont compris que cet usage liait le jeteur de sort à sa cible. En effet, même lorsqu’elle était utilisée pour soigner, l’usage de la nécromancie assujettissait la cible au lanceur de sort. Les âges sombres, entâchés par le déferlement successif des Hordes Noires de nécromanciens tels que Taal’Zehir et Dan Matrok ont définitivement mis un terme à l’accès libre à la Nécromancie. Même de nos jours, user de la Nécromancie, même pour soigner est puni par les autorités naines. De rares originaux, en dehors de la civilisation pour la plupart, se hasardent encore à user de cette magie, à leurs risques et périls. La punition peut aller de la mutilation à l’emprisonnement, en passant par la mort.

Une autre forme de magie, tout aussi sombre, est la sang-magie. Elle consiste à se mutiler volontairement pour attirer à soi les créatures les plus voraces nageant dans les flux arcaniques pour profiter de leur puissance et de l’afflux énergétique qu’ils représentent. Plus puissante que d’autres pratiques mystiques, cette utilisation est particulièrement dangereuse puisque le jeteur de sorts ne contrôle plus du tout l’afflux énergétique, il s’efface complètement derrière l’entité mystique qu’il a attiré vers lui par son sang. Le problème vient de la violence et du chaos généré par ces entités mystiques. A l’époque où elle était encore vaguement tolérée, il n’était pas rare que la cible d’un sort d’assomage lancé par un magesang soit littéralement écrasée par la violence du sort. De nos jours, un magesang encourt les même peines qu’un nécromant.

Magie

Séminaire 2012 Dedelesauvage Dedelesauvage